Les équipes de VINCI Facilities en Allemagne ont développé un projet pilote associant BIM et GMAO permettant de partager un référentiel commun d’équipements et de maintenance. Une initiative appelée à être déployée sur d’autres projets de partenariats public-privé.

Le nouveau lycée professionnel de Bergheim à proximité de Cologne, en Allemagne, a ouvert ses portes à la rentrée 2019. Ce nouvel établissement se singularise par sa grande modularité. En adéquation avec le concept pédagogique de l’école, l’espace peut y être adapté de manière flexible en fonction des besoins éducatifs. Les salles d’apprentissage et d’enseignement sont associées à des zones d’activités communes et de loisirs formant des unités clairement identifiables. 

Ce projet est le résultat d’un partenariat public-privé (PPP). Fin 2017, l’arrondissement de Rhein-Erft, dont dépend la ville de Bergheim, a confié à VINCI Facilities Solutions la construction clés en main et la maintenance technique du nouveau bâtiment ainsi que d’une salle de sport. L’association du BIM (Building Information Modeling) et de la GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur) est au cœur de la conception, de la réalisation et du suivi de ce projet.

« Les PPP sont un laboratoire. Leurs budgets qui s’inscrivent dans la durée permettent plus facilement de mettre en place une démarche numérisée. »

L’intégration des données du BIM à la GMAO permet d’organiser, d’historiser et de mieux gérer les interventions de facility management. Autre avantage, cela permet à terme de passer d’une logique préventive/curative à de la maintenance prédictive pour les bâtiments.

Référentiel numérique commun 

Pour mener à bien ce projet pilote, les équipes de VINCI Facilities en Allemagne et VINCI Energies Systèmes d’Information (VESI) se sont appuyées sur la solution maison de VINCI Energies : TwinOps, un programme BIM GEM (gestion-exploitation-maintenance) destiné à garantir un référentiel dans un système hétérogène.

Cette plateforme en ligne jumelée au BIM permet de connecter une grande variété de sources de données externes (capteurs BIM, CMMS1, BMS2, BOS3, IoT via l’API disponible) et de les fondre au sein d’un référentiel commun. L’outil permet ainsi aux chefs de projet, via une navigation 3D, d’accéder facilement et en temps réel aux données de construction (historiques des données d’exploitation, références des matériaux, relevés sur le terrain, suivi des tâches…).

« La valeur ajoutée de TwinOps par rapport aux solutions existantes est de pouvoir rassembler toutes les sources d’information et ainsi d’accélérer la prise de décision en offrant un contexte de travail plus convivial et intuitif. Par ailleurs, cet outil fournit au client un tableau de bord transparent et en temps réel qui lui permet d’avoir un aperçu très détaillé des services qu’il paie », explique Moonjin Choi, BIM Project Manager chez VINCI Facilities Solutions. 

Système modélisé et intégré

Dans le cadre du chantier de Bergheim, le recours à la modélisation 3D du bâtiment, qui a été initialement conçue lors de la phase de développement du projet, a permis de disposer d’une excellente base, notamment pour intégrer le système de CVC (chauffage, ventilation et climatisation).

« La phase de connexion du BIM au C4S (Cloud for Service) via TwinOps a nécessité cinq mois de travail. Depuis juillet 2020, une version est désormais disponible », précise Moonjin Choi, qui prévoit dans la foulée « de nouvelles fonctionnalités plus avancées qui permettront un échange de données bidirectionnel entre le BIM et la GMAO basée sur le C4S fournis par VINCI Energies Systèmes d’Information ».

Ce système modélisé et intégré permet de profiter du BIM pendant toutes les phases du cycle de vie d’un bâtiment (planification, construction et gestion des installations). « L’extension des avantages du BIM au-delà de la construction crée de précieuses synergies, confirme Moonjin Choi. Le fait de fournir un jumeau numérique du projet qui est entièrement utilisable pour la gestion des installations permet de s’assurer que les avantages tirés de l’approche numérique de la planification et de la construction ne seront pas perdus après l’achèvement du projet. »

Expertise déclinable

L’expérience acquise à Bergheim doit être exploitée sur d’autres PPP, à commencer par Cologne pour un lycée, un collège et des écoles primaires, soit une quinzaine bâtiments.

« Nous comptons aussi décliner cette approche numérique pour la ville de Velbert, toujours en Rhénanie-du-Nord–Westphalie, sur un tout nouveau projet de réhabilitation d’une salle polyvalente à échéance 2023 d’une valeur de 46 M€ avec un contrat d’entretien de 30 M€ sur vingt-cinq ans », déclare Bernard Jean, directeur général de VINCI Energies Facilities Solutions, qui espère bien également à terme répliquer le modèle sur des projets anciens gérés par VINCI Energies partout en Allemagne. 

« Les PPP sont pour nous un laboratoire. Leurs budgets qui s’inscrivent dans la durée nous permettent plus facilement de mettre en place ce type de démarche numérisée, note Bernard Jean. En affinant ainsi notre expérience et en accroissant nos rendements économiques, nous sommes d’ores et déjà en capacité d’utiliser ces nouveaux produits sur d’autres types d’affaires, comme les projets FM+ que nous venons de lancer et qui portent sur des durées d’exploitation moyenne de l’ordre de dix à quinze ans. »

 

(1) Système informatisé de gestion de la maintenance

(2) Système de gestion des bâtiments

(3) Système d’exploitation des bâtiments

 

11/03/2021