Pour garantir aux spectateurs de la plus grande salle de spectacle d’Europe une expérience hors norme, les entreprises de VINCI Energies ont dû relever plusieurs défis technologiques.

© Nicolas Borel

Deux mots résument à eux seuls l’identité de Paris La Défense Arena, la salle de spectacle de 40 000 places inaugurée en octobre 2017 à Nanterre, en banlieue parisienne : expérience spectateur. Dans ce projet gigantesque, tout a été pensé autour de ce concept qui place le spectateur en permanence au cœur d’un concert ou d’un match dans un confort maximum. Immergé dans un bain de lumière, de sons et d’images, le public hyperconnecté est inclus dans un dialogue permanent avec la scène et une large palette de services.

Créer une émotion unique

Pour garantir une expérience spectateur hors norme, « plusieurs entreprises de VINCI Energies ont conjugué leurs compétences et relevé, chacune dans son domaine, de réels défis technologiques », explique Antoine Grand-Dufay, directeur de projet chez VINCI Energies.

Ainsi, Lefort Francheteau (VINCI Energies), avec son système de ventilation breveté à pulsion d’air, réussit à renouveler une fois par heure les 750 000 m3 de volume d’air de la salle de spectacle. Au final, sur 40 m de hauteur, dans une salle fermée, on arrive à mesurer une différence de moins de 1 °C de température, quel que soit l’endroit où se trouve le spectateur. « Pour les Rolling Stones, par exemple, la salle était chauffée avant l’entrée du public, et dès que les 40 000 spectateurs sont arrivés dans la fosse, on est passé en mode réfrigération. Après deux heures de concert intense, la température de la salle était parvenue à une température très agréable de 24 °C », explique Antoine Grand-Dufay.

Synchroniser lumière, son et vidéo

Pour la mise en lumière de l’aire de spectacle, Santerne IDF (VINCI Energies), en partenariat avec Philips, a déployé 266 projecteurs LED hors norme, qui offrent une puissance d’éclairage de 1 800 lux, soit trois fois la lumière d’une table de chirurgien. « La technologie utilisée ici permet de plonger la salle dans le noir avant de rallumer pleins feux les projecteurs LED pour faire vibrer le public, explique Antoine Grand-Dufay. Une fonctionnalité largement utilisée, glisse-t-il, pour la mise sous pression de la salle avant l’entrée des joueurs, lors d’un match de rugby par exemple» L’installation permet également une captation d’images haute définition qui autorise des ralentis d’une précision extraordinaire et des replays de l’action de match qui vient de se dérouler et de « synchroniser parfaitement la lumière, le son et la vidéo et [de] jouer avec ça pour magnifier l’expérience spectateur », complète le directeur du projet.

Immergé dans un bain de lumière, de sons et d’images, le public hyperconnecté est dans un dialogue permanent avec la scène.

Quant à l’illumination de la façade de Paris La Défense Arena, c’est un système d’éclairage de 620 écailles géantes d’aluminium et de verre qui a été installé et calibré par Santerne IDF en partenariat avec Ecce’lectro. Rétroéclairées par 3 000 réglettes LED, ces écailles offrent une gamme de 16 millions de couleurs pour donner vie à la façade de cette salle de spectacle unique.

« Wifi total »

Démesure et émotion encore avec le « wifi total » proposé aux spectateurs en partenariat avec Orange. Les 400 bornes wifi déployées par GTIE Tertiaire (VINCI Energies), en charge des systèmes en courant faible, devaient garantir la connexion simultanée de 15 000 spectateurs avec un débit de 1 Mbit/s.

Un confort hors norme là aussi, qui se traduit par de nombreux services : visionnage de vidéos, interactions avec la scène, vote du public… ou accès au buffet : la commande de bière et de sandwichs était au menu du « wifi total » expérimenté par Orange durant l’Euro de football en France en 2016.

Cerveau de la billetterie, des 400 écrans vidéo du site, de la vidéosurveillance, de la téléphonie et du wifi, « le système informatique constituait l’un des points névralgiques du projet », souligne Antoine Grand-Dufay. Pour le sécuriser, GTIE Tertiaire et Axians (marque ICT de VINCI Energies) ont déployé un système totalement redondant, avec deux cœurs de réseau (data center) de façon que l’un prenne le relai automatiquement en cas d’indisponibilité de l’autre. Le ravissement du spectateur de Paris La Défense Arena passe aussi bien sûr par une expérience garantie sans bugs ni coupures.

 

15/11/2018