Comment partager l’innovation en interne ? VINCI Energies s’est essayé à l’exercice. Résultat : Hermes.

Le projet a démarré à l’été 2016. Au terme d’un long travail de cocréation ayant mobilisé la communauté de ceux qui font l’innovation chez VINCI Energies, Hermes a été lancée en mars 2018. Cette nouvelle plateforme répertorie l’ensemble des projets innovants menés par le groupe et leurs proofs of concept (POC), ainsi que les start-up jugées les plus intéressantes par les différents métiers, avec toujours un retour d’expérience à la clé.

« Pour la coconstruction de cette plateforme, nous avons choisi d’appliquer les principes du design thinking », précise Julien Guillaume, responsable Open Innovation & Intelligence collective chez VINCI Energies.

Après un benchmark poussé des solutions disponibles, c’est donc un petit groupe de travail préparatoire qui a inauguré le chantier au printemps 2017 pour concevoir de manière itérative le Minimum Viable Product (MVP) de la plateforme. Quelques mois plus tard, une V1 opérationnelle de la plateforme est conçue avec le concours de la start-up Yoomap. Commence alors une période de « test & learn » de huit mois, qui se soldera par la réalisation de quatre versions successives de la plateforme.

Moteur de « crawling »

« Cette boucle de feedbacks, via des entretiens individuels ou des questionnaires en ligne auprès d’utilisateurs disposant d’un accès restreint au projet, nous a permis de valider l’ensemble du concept et de limiter tous les freins à l’usage en simplifiant les actions des utilisateurs », explique Julien Guillaume.

« Le test & learn nous a permis de valider l’ensemble du concept et de limiter les freins à l’usage. »

Et ce, grâce notamment à un moteur de « crawling » (indexation), qui préremplit et actualise en permanence les données publiques collectées sur Internet pour chaque start-up, à un système de classification optimisée avec des mots-clés et à un moteur de recherche et de recommandation.

« En février 2018, à la fin du test, 92 % des utilisateurs jugeaient la plateforme utile ou très utile », relève Julien Guillaume. Depuis l’ouverture officielle d’Hermes, les résultats sont de fait encourageants : plus d’un quart de la cible (directeurs, chefs d’entreprise, mais aussi responsables d’affaires ou tout autre responsable en contact avec des start-up) utilisait la plateforme au bout de trois mois. Début avril, une cinquantaine de projets « made in VINCI Energies » et plus de 200 start-up étaient déjà répertoriés sur Hermes.

La Factory fait des petits

Espace de cocréation, de tests et de « learning exploration », mais aussi de démonstration, la Factory est un lieu physique ouvert depuis novembre 2016 à La Défense et qui accueille plus de 1 500 visiteurs par mois en plus de la centaine de permanents de VINCI Energies installés sur place. Fort de ce succès, une Factory allemande, la Digitalschmiede, a ouvert ses portes à Francfort le 7 avril 2018. « Côté showroom, la Digitalschmiede présente les derniers prototypes en matière de numérisation de Smart Industry, Smart Energy, Smart Building et Smart City. Nous proposons par ailleurs une méthodologie allant de l’idéation à la validation d’une idée, pour aboutir à un prototype viable dans un délai de 30 jours », précise Bernhard Kirchmair, Chief Digital Officer chez VINCI Energies Deutschland.

15/10/2018