En France, pour aider les collectivités à régler le problème des zones blanches dépourvues d’Internet et d’un réseau de téléphonie mobile, Axians déploie des réseaux THD radio.

Dans l’économie agricole aujourd’hui, l’accès à Internet depuis les champs n’est pas un nice to have ou une option de confort pour lire ses mails au vert, mais bien un impératif pour l’exploitant qui a désormais intégré les applications et le « cloud » dans sa boîte à outils. Or « de nombreuses exploitations agricoles situées dans des « zones blanches » n’ont toujours pas accès à la connectivité », note Serge Osorio, Responsable Commercial d’Axians, la marque de VINCI Energies dédiée aux réseaux et aux Technologies de l’Information et de la Communication.

En effet, si les zones urbanisées sont bien raccordées au réseau, souvent en haut débit (8 mégabits/s), voire en très haut débit (30 mégabits/s), la situation est différente pour les régions où l’habitat est dispersé et où le coût de raccordement dissuade les opérateurs de déployer la fibre.

Conscients des dommages induits par cette fracture numérique pouvant entraîner une rupture sociale, faire fuir l’activité ou encore accélérer la désertification des territoires en zone blanche, les pouvoirs publics français ont mis en place plusieurs programmes de rattrapage de la couverture.

Le « programme zones blanches centres-bourgs » est l’un d’entre eux. Il prévoit l’installation d’un pylône mutualisé – financée par les collectivités – pour les quatre opérateurs de télécommunications tenus d’apporter du haut débit dans ces zones non connectées. Mais « le dispositif n’apporte pas de solution aux zones d’habitat très dispersées », souligne Serge Osorio.

De l’ingénierie à l’exploitation

Pour œuvrer dans ces zones blanches, particulièrement difficiles à développer, Axians propose aux collectivités des solutions inventives et agiles, permettant de déployer, dans des budgets maîtrisés, un Internet très haut débit, ou THD radio, à partir de fréquences radio spécifiques attribuées par l’Arcep , l’Autorité de régulation des télécoms, afin de réduire la fracture numérique.

Axians propose aux collectivités des solutions agiles qui permettent de déployer de l’internet très haut débit dans des budgets maîtrisés.

De l’ingénierie à l’exploitation en passant par le déploiement de l’infrastructure, Axians met en place pour le compte des collectivités, des réseaux privés qui seront ensuite associés à un Fournisseur d’Accès à Internet (FAI).

« L’intérêt de la solution est évident pour les communes en zone blanche, avance Serge Osorio. En effet, celles-ci règlent rapidement leurs problèmes de connectivité, et donc d’attractivité du territoire, et elles financent l’opération en additionnant les redevances d’accès à Internet, l’aide publique spécifique et le très faible coût de la fréquence mise à disposition par l’Arcep. »

 

15/11/2018