L’inauguration en juin 2019 du supercalculateur Joliot-Curie s’inscrit dans la course internationale vers l’exascale, une puissance de calcul d’un milliard de milliards d’opérations par seconde. Cette compétition est dominée par la Chine et les Etats-Unis qui mènent pour l’instant le jeu avec un supercalculateur de 200 pétaflops, et qui mettent en chantier leur premier calculateur exaflopique. Joliot-Curie atteindra en 2020 une capacité de calcul de 22 pétaflops, soit 22 millions de milliards d’opérations par seconde. Il sera alors le troisième calculateur le plus puissant d’Europe dédié à la recherche et le premier en France. Avec Joliot-Curie, la France répond à ses engagements en matière de puissance de calcul mise à disposition des chercheurs européens dans le cadre de l’infrastructure européenne de calcul PRACE.

16/01/2020

Découvrez d'autres