L’une des façons de stocker l’énergie renouvelable du vent ou du soleil, par nature intermittente, est de la transformer en gaz. C’est le « power to gas ». Un premier démonstrateur P2G a été mis en service en février 2018 à Nantes. Alimenté par des panneaux photovoltaïques et bientôt par une éolienne, il comprend un électrolyseur de 12 KW produisant de l’hydrogène. Mélangé avec du CO2, dans un réacteur de méthanation, l’hydrogène génère du méthane de synthèse. Cette technologie n’a pas de rentabilité économique à ce jour, mais elle pourra être déployée d’ici dix à quinze ans, estime l’ADEME.

En savoir plus :
https://www.lesechos.fr/

Découvrez d'autres