« Il y a quelques années, notre travail n’intéressait personne », souligne Gaël Hamon, le dirigeant de la société Art Graphique Patrimoine qui a scanné la presque totalité de la cathédrale Notre-Dame de Paris entre 2014 et 2016. Aujourd’hui, les millions de données numériques stockées par AGP sont l’objet de toutes les attentions.

Le gouvernement a demandé à l’entreprise de puiser dans ses archives pour construire une maquette numérique en 3D qui permettra notamment de visualiser dans le moindre détail la charpente de bois qui a brulé.

Cette maquette contiendra des données structurées qui permettront de simuler des travaux de reconstruction. Ce n’est qu’après la réalisation de ce modèle numérique que pourront commencer les travaux. AGP a travaillé sur 2 000 bâtiments dans le monde et ses données ont permis notamment de reconstruire la rosace de la cathédrale de Soissons qui avait explosé lors d’une tempête.

19/11/2020

En savoir plus :
Wired.co

Découvrez d'autres