VINCI Facilities Solutions et son partenaire Dabbel déploient en Allemagne une solution de contrôle de la consommation énergétique des bâtiments fondée sur l’intelligence artificielle. Avec jusqu’à 40 % d’économies à la clé et une amélioration du confort des utilisateurs.

Dans la petite ville de Bergneustadt près de Cologne, dans l’ouest de l’Allemagne, deux lycées ont apporté leur pierre à l’édification de la ville du futur. Ces deux établissements scolaires ont en effet été dotés en 2020 d’un système de contrôle et d’optimisation de leur consommation énergétique géré par l’intelligence artificielle (IA).

Ce double projet a été mené par VINCI Facilities Solutions en partenariat avec la société Dabbel, spécialiste des systèmes de gestion de bâtiments autonomes. « En enregistrant et en suivant en temps réel la consommation des bâtiments grâce à l’IA, on peut assurer le contrôle des systèmes de ventilation et de chauffage ainsi que des autres sources de consommation d’énergie afin de les faire fonctionner de manière plus économe et de réduire ainsi les émissions de CO2, tout en améliorant le confort des utilisateurs », explique Christian Ochßner, Head of Building Technology Department chez VINCI Facilities Solutions.  

Cette démarche, qui s’inscrit dans l’objectif de réduction des émissions de CO2 du Groupe VINCI, suit deux grandes étapes. Une modélisation du site est d’abord réalisée grâce à l’IA à l’aide des différents capteurs de contrôle existants dans le bâtiment (température, niveau de CO2, humidité, nombre de personnes présentes…). Dans certains cas, des capteurs supplémentaires ont été installés afin d’obtenir d’autres valeurs de mesure pour optimiser le système.

« Cette technologie permet de développer une solution globale pour restructurer et mettre à niveau un système de gestion de bâtiment obsolète. »

Dans un deuxième temps, « par un processus d’apprentissage constant, les décisions s’améliorent à chaque itération jusqu’à atteindre l’équilibre optimal entre la consommation d’énergie et une température intérieure confortable et saine. Cela augmente d’autant la durabilité du bâtiment », souligne Christian Ochßner.

Jusqu’à 40 % d’économies

Grâce à un tableau de bord, le système permet aux gestionnaires du site ou des installations de vérifier les mesures que l’IA a réalisées en tenant compte de nombreux paramètres : temps d’utilisation, occupation du bâtiment, météo… Les gestionnaires peuvent évidemment ajuster les décisions en fonction des attentes, par exemple en matière de confort.

« Cette technologie durable et évolutive permet de développer une solution globale pour restructurer et mettre à niveau un système de gestion de bâtiment obsolète », ajoute le responsable de VINCI Facilities Solutions.  

Dans le cas présent, le système permet de réaliser des économies de 20 à 30 % sur les coûts énergétiques. La société Dabbel a pu même enregistrer des économies pouvant aller jusqu’à 40 % dans des situations idéales. Des gains financiers sont également obtenus sur les coûts de surveillance et de maintenance pour chaque source d’énergie (ventilation, chauffage, éclairage…).

« La mise en place de ce type de technologie est d’ores et déjà prévue sur deux ou trois autres sites. D’ici 2022, en Allemagne, 80 bâtiments supplémentaires devraient bénéficier de ce système », conclut Christian Ochßner.

 

14/10/2021