A la faveur d’une nouvelle réglementation européenne visant à limiter les émissions de gaz à effet de serre, un gaz naturel comme le propane revient au goût du jour comme fluide frigorigène.

On l’avait un peu snobé, mais le propane pourrait tenir sa revanche. Il revient en effet sur le devant de la scène énergétique, notamment dans la production de froid.

« Jusqu’ici, les machines utilisaient peu ce gaz. L’abondance de fluides frigorigènes chimiques l’avait éclipsé. Mais la nouvelle réglementation européenne F-Gaz, qui vise à réduire l’utilisation des gaz à fort pouvoir à effet de serre à l’horizon 2030, rebat les cartes », explique Michel Lecarpentier, directeur du développement du réseau froid de VINCI Energies.

Contrairement à ses concurrents artificiels, R404A et autres HFC, le propane est un gaz naturel qui n’est donc pas sujet à des contraintes réglementaires. « A l’heure actuelle, 75 % des installations réfrigérées fonctionnent au R404A qui est 3 900 fois plus polluant que le CO2. La consommation d’un seul kilo de R404A équivaut à un tour de la planète en voiture ! », lance Michel Lecarpentier.

Facile à trouver et d’un coût très intéressant, le propane offre un très bas potentiel de réchauffement planétaire et présente d’excellentes performances thermodynamiques.

A l’inverse, le propane, par ailleurs facile à trouver et d’un coût très intéressant, offre un très bas PRP (potentiel de réchauffement planétaire, ou global). Et présente d’excellentes performances thermodynamiques. Il compte parmi les trois ou quatre fluides réfrigérants qui offrent les meilleurs rendements. Le propane a enfin un spectre d’utilisation très large allant de -40 °C à +80 °C pour faire du froid comme du chaud.

Performance énergétique et démarche écoresponsable

Seul inconvénient, il est inflammable. « Mais les installations industrielles utilisent peu de quantité de charge, 20 à 50 kg en général, et des précautions élémentaires en maintenance diminuent considérablement les risques », estime Xavier Farrugia, chef d’entreprise de Thermo Réfrigération (VINCI Energies), qui a récemment installé une machine au propane pour le compte de la Ferme de la Motte, entreprise du Loir-et-Cher, dans le centre de la France, spécialisée dans la production et le conditionnement de condiments frais et de pommes de terre.

« Le client a pu ainsi se passer de 400 kg de fluide R407F appelé à disparaître, tout en diminuant sa consommation électrique et en pouvant désormais afficher une démarche écoresponsable en adéquation avec son positionnement sur le marché de produits bio », se félicite Frédéric Sacher, responsable d’affaires chez Thermo Réfrigération.

Même son de cloche chez CEF Nord (également entreprise VINCI Energies), qui a installé un groupe de production de froid au propane dans l’usine de production de salaison JC David à Boulogne-sur-Mer, dans le nord de la France.

« L’entreprise a pu ainsi se passer de HFC et de R404A qu’elle utilisait jusqu’alors, pour se convertir au propane et au CO2, tout en bénéficiant d’un financement via le certificat d’économie d’énergie (CEE) », note David Facon, chef d’entreprise de CEF Nord.

05/06/2020