Dotés de la technologie LTE, les réseaux radios mobiles professionnels sont une alternative efficace au Wi-Fi et à la 4G des opérateurs télécoms dans les grands festivals culturels. Les expérimentations sont prometteuses.

Le festival des Vieilles Charrues n’a pas eu lieu en 2020 pour cause de coronavirus. En temps normal, la petite ville (7 000 habitants) de Carhaix, en Bretagne, voit arriver le troisième week-end de juillet près de 300 000 amateurs de musique pour 4 jours de concerts en plein air. Et pratiquement autant de smartphones. Un vrai casse-tête logistique pour assurer la couverture téléphonique !

Pour que les spectateurs puissent se servir de leur Smartphone mais surtout que le staff et les services publics de sécurité (Sécurité civile, pompiers…) soient capables de communiquer en cas d’incident, il faut installer des réseaux Wi-Fi. Mais ceux-ci ne sont pas complètement fiables, surtout pour la voix, de même que les réseaux 4G des opérateurs télécoms. Interférences et saturation peuvent compliquer les échanges, ce qui s’avère dommageable en cas d’urgence.

L’arrivée des réseaux professionnels LTE (4G), une technologie qui permet d’échanger voix et données, est peut-être en train de changer la donne. « Dans les grands événements de ce type, les réseaux des opérateurs sont encombrés par l’importante utilisation des Smartphones des spectateurs, surtout dans les milieux ruraux. Ce qui peut perturber les communications confidentielles et critiques. Aux Vieilles Charrues, par exemple, nous avons mis en place un réseau 4G professionnel qui a permis aux organisateurs de communiquer entre eux ainsi que de maintenir un lien fiable avec la préfecture », explique Arthur Rabaté, responsable du développement de l’offre 4G professionnelle d’Axians Réseaux Mobiles Privés.

Le PMR LTE est plus facile à déployer que le Wi-Fi et permet de nouveaux usages grâce à sa fiabilité.

Marque experte ICT de VINCI Energies, Axians a également testé un canal de communication « push-to-talk » sécurisé via des terminaux ad hoc durant l’édition 2019 du festival. Les réseaux LTE (4G) professionnels sont plus faciles à déployer que le Wi-Fi qui nécessite d’installer de nombreux hotspots (points d’accès).

Trois stations de base eNode B, qui servent de passerelle entre les terminaux mobiles, les antennes radio et le cœur du réseau, suffisent à couvrir les très grands sites. Axians fournit les cartes SIM du réseau pro, qui assurent le chiffrement et fonctionnent avec les smartphones les plus récents.

Tests et partenariats

Pour l’instant, les réseaux mobiles professionnels pour les événements restent de l’ordre du test. En effet, la législation actuelle n’autorise pas encore l’obtention de fréquences pour ce type de manifestations éphémères. « Nous faisons essentiellement des expérimentations, et donc la commercialisation du service n’est pas encore possible. Pour l’instant, nous avons noués des partenariats », explique Arthur Rabaté, lui-même bénévole aux Vieilles Charrues depuis plusieurs années.

Une proximité qui lui a permis de proposer aux organisateurs de tester ces réseaux professionnels LTE. Cette technologie peut aussi intéresser des sociétés comme Weezevent qui propose des solutions de billetterie et de paiement « cashless » (sans argent liquide).

Si le marché des événements culturels constitue encore une niche pour les réseaux PMR haut débit, il pourrait grossir rapidement dans un pays qui compte plusieurs milliers de ces manifestations chaque année, dont une dizaine de très grands rassemblements. À condition que les fréquences deviennent plus accessibles en termes de coûts, le ticket d’entrée aujourd’hui étant inaccessible pour les organisateurs de festivals culturels qui peinent souvent à équilibrer leur budget.

15/04/2021