En équipant leur bateau participant au Solar & Energy Boat Challenge d’un puissant moteur immergé et de cellules photovoltaïques dernier cri, les étudiants de l’université de Twente ont réalisé une avancée dans le domaine de la mobilité électrique. Une aventure soutenue par Omexom.

Pour construire le bateau performant qu’ils ont engagé dans le Solar & Energy Boat Challenge à Monaco en juillet 2018, les étudiants de l’université de Twente, aux Pays-Bas, ont combiné plusieurs solutions innovantes dans le domaine de la mobilité électrique. D’abord, ils ont choisi de couvrir le pont de l’embarcation fabriquée en moins d’un an de cellules photovoltaïques au silicone de type Maxeon.

« Ce type de cellules offre une très grande efficacité énergétique et résiste bien à la corrosion, aux fluctuations de température et aux chocs », précise Thomas Kolkman, l’ingénieur de l’équipe universitaire. Les 10,5 m² de panneaux photovoltaïques installés sur le pont génèrent 1 900 W, une bonne puissance pour naviguer à grande vitesse et charger une batterie de 1,5 kWh.

« Cette expérimentation cumule les innovations et concentre tous les challenges qui sont notre quotidien et celui de nos clients : gérer tous les aspects de la transition énergétique. »

Les étudiants de Twente ont aussi innové par les autres solutions retenues pour gagner en légèreté et en efficacité énergétique : « Nous avons travaillé sur la légèreté du châssis, utilisant l’impression 3D pour réaliser des éléments creux, comme les montants de la structure qui ne pèsent pas plus lourd qu’une pomme », témoigne Rob van Zee, le responsable technique de l’équipe de Solar Boat Twente.

Et d’ajouter : « Nous avons fait aussi le choix d’utiliser des foils pour soulever la coque hors de l’eau et gagner ainsi en vitesse, et nous avons opté pour un moteur électrique « pod », sorte de bulbe immergé situé directement derrière l’hélice, afin d’optimiser l’efficacité énergétique et propulsive. » De plus, complète Thomas Kolkman, « le refroidissement direct par l’eau du « pod-drive » assure une production accrue d’électricité par le moteur ».

Optimisation énergétique

Cet équipage particulièrement créatif est sponsorisé par Omexom. Un choix stratégique de la part de l’entreprise, explique Maarten de Vries, Client Manager chez Omexom Zwolle (VINCI Energies), car « même sur une petite échelle, cette expérimentation cumule les innovations et concentre tous les challenges qui sont notre quotidien et celui de nos clients : gérer tous les aspects de la transition énergétique ».

Omexom, qui n’a pas fourni de technologie pour la version du Solar Boat en course à Monaco en juillet 2018, a entamé un dialogue avec les étudiants pour voir comment les aider. « Omexom peut être un partenaire précieux sur l’optimisation énergétique, estime Rob van Zee, responsable technique de l’équipe de Solar Boat Twente, et contribuer à la protection des systèmes électriques qui sont mis à rude épreuve par l’environnement marin, ce qui améliorerait grandement la durée de vie. »

Autre piste, évoquée par Maarten de Vries : « concevoir une station météorologique mobile dont le flux de datas permettrait d’optimiser le pilotage en temps réel, durant la course ». Le responsable d’Omexom rappelle qu’au sein d’Omexom, la Business Unit de Duivendrecht est spécialisée dans les solutions SCADA et RTU, les systèmes de contrôle et d’acquisition de données et les terminaux distants.

En 2017, dans une autre course, terrestre celle-ci, Axians, autre marque de VINCI Energies, avait aidé les étudiants d’Eindhoven, toujours aux Pays-Bas, participant au World Solar Challenge à maximiser la captation des rayons solaires en fonction des variations météorologiques.

Une chose est sûre, pour Omexom comme pour l’équipe de l’université de Twente, les cellules photovoltaïques testées sur Solar Boat dans des conditions difficiles de la course en mer ouvrent de nouvelles perspectives dans tous les domaines de la mobilité électrique. Jusque sur les toits des voitures par exemple.

12/09/2019