Angers, laboratoire de la smart city

Pionnière sur le terrain des territoires connectés, la capitale angevine lance une plateforme collaborative d’expérimentation en matière d’IoT (Internet of Things).

Très investie sur le terrain de la ville connectée, labellisée « French Tech » depuis juin 2015, Angers se démarque une fois de plus avec un programme inédit, PAVIC, lancé le 21 avril 2016. L’objectif est ambitieux : poser les fondations d’une future cité intelligente, au travers d’une plateforme d’expérimentation IoT en grandeur réelle, où des entreprises (start-up ou grands groupes) peuvent bénéficier de toute la logistique nécessaire au déploiement de leurs innovations : hébergement, panel d’utilisateurs, infrastructure technique support, mise en réseau avec des partenaires, autorisations administratives, accès aux données publiques.

Collaborative dans sa vocation, la plateforme l’est aussi dans sa gouvernance. Le modèle s’appuie sur un collège institutionnel réunissant la ville d’Angers, la communauté urbaine Angers Loire Métropole, la Chambre de commerce et d’industrie du Maine-et-Loire, et sur un pôle académique regroupant trois écoles d’ingénieurs spécialisées dans l’électronique et le numérique (ESAIP, ISTIA, ESEO).

Last but not least, les entreprises. Spécialiste de la couverture Wi-Fi totale et de la continuité de service en mobilité, WifiLib travaille entre autres sur l’agrégation de données générées par les objets connectés. Lacroix développe de son côté de nouvelles solutions de détection des mouvements humains et mécaniques via des capteurs sans fil. Avec Cegelec, ces entreprises mettent leur expertise au service de la régulation de trafic et de l’éclairage public. Autre porteur de projet, Octave œuvre pour sa part au déploiement de solutions de connectivité pour accompagner les activités de commerce dans leur transition vers l’omnicanal.

Au total, PAVIC accueille d’ores et déjà une quinzaine de projets dans des champs d’application complémentaires.

11/10/2016