Sur une île de la Baltique, Smartroad Gotland est une route électrique à induction capable de recharger les batteries des véhicules pendant leur trajet. Eitech Electro, une entreprise de VINCI Energies, est partie prenante de l’expérimentation. 

Un bus électrique circule sur un tronçon routier d’un genre nouveau en Suède. Baptisée Smartroad Gotland, cette portion de route de 1,6 kilomètre située sur l’île idyllique de Gotland, une éco-municipalité au milieu de la mer Baltique, a la particularité d’être équipée d’une technologie de recharge électrique sans fil basée sur l’induction.

Grâce à des bobines de cuivre installées sous la chaussée, celle-ci peut transférer de l’énergie à un récepteur installé sur tout type de véhicule électrique, camions, bus ou voitures. Le procédé permet ainsi de recharger un moteur pendant la conduite.

Cette technologie rend l’infrastructure intelligente, elle ne s’active en effet qu’au passage du véhicule. L’identification de ce dernier se fait mètre par mètre. Chaque section s’allume et s’éteint en quelques millisecondes. Les personnes ou les animaux qui traversent la route ne risquent donc pas d’être exposés aux champs électromagnétiques.

La solution, développée par la société israélienne Electreon, est particulièrement avantageuse pour les camions long-courrier qui peuvent ainsi se passer de batteries lourdes et coûteuses et ne pas être astreints à des arrêts pour recharger leur véhicule.

Quatre expérimentations

Déployé depuis l’automne 2020 jusqu’au printemps 2022, le projet est financé par l’administration suédoise des transports (Trafikverket). Pour diminuer la part des transports routiers (30%) dans ses émissions de gaz carbonique, la Suède prévoit en effet la construction d’environ 2 000 km de routes à induction pour un coût total estimé à 3 milliards d’euros.

La Suède prévoit la construction d’environ 2 000 km de routes à induction pour un coût total estimé à 3 milliards d’euros.

Smartroad Gotland est l’une des quatre expérimentations en cours dans le pays s’appuyant sur cette technologie, avant un déploiement à plus grande échelle sur un tronçon routierspilote à Örebro-Hallsberg.

Pour ce projet avant-gardiste, Eitech Electro (VINCI Energies) a été chargée de l’installation et de la mise en service du système d’Electreon. « Nous avons mis en œuvre et adapté le système aux réglementations locales en Suède (dimensionnement du câblage, appareillages et tableaux de distribution…) et ce, de la conception à la construction », explique Tomas Lindsbro, Business Unit Manager chez Eitech Electro.

« Nous avons également assuré l’installation de l’ensemble du système et de l’équipement fourni par Electreon, comme les unités de gestion et les bobines sous la chaussée. La mise en service faisait partie de notre responsabilité », complète-t-il.

Le système, sur lequel ont travaillé 3 à 5 personnes d’Eitech Electro selon les besoins, est non seulement à la pointe de la technologie mais a aussi l’avantage d’être durable. Avec un entretien normal, les bobines et l’ensemble des équipements auraient en effet une durée de vie d’environ 40 ans.  

En Allemagne, un projet de charge inductive pendant la conduite 

Le 28 janvier 2021, l’Institut fédéral allemand de recherche routière a attribué à Eurovia Teerbau, filiale du Groupe VINCI, et à ses partenaires Volkswagen, Omexom GA Süd (VINCI Energies) et l’Université de technologie de Braunschweig un financement pour soutenir le projet de recherche eCharge. Objectif : développer un système de chargement inductif sans contact des véhicules électriques pendant la conduite. Si le projet se révèle être un succès, il est prévu de construire des « e-corridors » de 25 kilomètres à intervalles réguliers sur les autoroutes. L’équipe du projet souhaite également rechercher des procédures de facturation possibles et des modes d’exploitation économiques. Le développement de cette technologie fait par ailleurs l’objet d’un projet européen appelé INCIT-EV et du projet de recherche « InductInfra » à l’Université RWTH Aachen.

 16/09/2021