En partenariat avec deux entreprises américaines, Pure Storage et Rubrik, Axians a développé une solution innovante de stockage, de sauvegarde et de gestion des données.

Pièce maîtresse du système d’information, le data center est sommé de s’adapter en permanence à un paysage sans cesse chamboulé par les nouvelles technologies comme par les nouveaux usages. L’hébergement dans le cloud a certes permis aux entreprises de faire varier à volonté leur capacité de stockage et de gestion de l’information, tout en payant à l’usage et en diminuant leurs coûts. Et en remplaçant les disques durs mécaniques, le « full flash » a répondu au besoin d’un accès toujours plus rapide à l’information.

L’arrivée dans le jeu numérique de l’intelligence artificielle (IA), du big data et des objets connectés (IoT) constitue de nouveaux défis pour les directions des systèmes d’information (DSI) et le stockage de données. « Le data center nouvelle génération devait répondre à l’ensemble des problématiques posées par ces innovations », résume Yves Pellemans, le Chief Technology Officer (CTO) d’Axians France (VINCI Energies). « L’objectif était de trouver une solution « hyper-scalable« , dimensionnable à volonté sur un mode cloud, et qui réduise massivement les prix », explique le CTO.

La solution mise au point par Axians en partenariat avec deux entreprises américaines nées avec le cloud, Pure Storage et Rubrik, répond point par point à ce cahier des charges, et va même au-delà en libérant les DSI d’un grand nombre de tâches sans valeur métier et désormais automatisées avec l’aide de l’IA.

La « brique Pure Storage » utilisée par Axians apporte la dimension de stockage nouvelle génération, tandis que Rubrik fournit le « back-up » (système de sauvegardes) et l’archivage intelligents. Les deux entreprises ont développé de façon commune une API (Application Programming Interface, interface de programmation applicative) qui leur permet de « parler » entre elles.

Automatisation

Si jusqu’alors les DSI devaient s’assurer « manuellement » que la sauvegarde s’était bien passée, que la donnée était au bon endroit, vérifier la date d’expiration des volumes, leur suppression, des tâches comme la création d’espace de stockage, de conservation et de gestion dans le temps du document sont désormais automatisées.

« L’automatisation permet de réduire de 90 % les tâches d’exploitation et d’administration. »

Avec cette solution, « on hiérarchise le stockage, on déplace la donnée automatiquement, au bon endroit, pour que le stockage soit répliqué, sauvegardé et restauré pour d’autres usages comme le big data et l’intelligence artificielle », détaille Yves Pellemans, ajoutant : « l’automatisation permet de réduire de 90 % les tâches d’exploitation et d’administration », libérant ainsi du temps pour des activités à plus forte valeur ajoutée.

La réduction considérable de l’espace de stockage est un autre bénéfice du data center nouvelle génération, et elle s’accompagne d’une réduction de l’empreinte carbone, les serveurs nécessitant moins de refroidissement et moins d’énergie.

« Sous solution Pure Storage, pour un même volume de données, on utilise 4U là où il fallait 12 racks de 42U il y a seulement six ans », s’enthousiasme le CTO d’Axians France. Optimisé, l’espace de stockage est aussi extrêmement et discrètement extensible. Le modèle « scale out » permet au data center de grossir et de se démultiplier selon les contrats de service, ou de se réduire, sans avoir à repenser l’architecture.

En savoir plus :
https://www.axians.fr