Intégrée lors du déploiement d’un réseau mobile professionnel et simple à utiliser, cette solution technologique développée par Axians répond au besoin de sécurisation des établissements recevant du public confrontés à une intrusion hostile.

Les attentats du 13 novembre 2015 à Paris ont amené les pouvoirs publics à revoir les Plans Particuliers de Mise en Sûreté (PPMS) des personnes, particulièrement dans les écoles. La circulaire du 25 novembre 2015 a fixé le cadre des mesures de sécurité à mettre en place dans les établissements scolaires.

L’objectif premier de ces instructions est de mettre les élèves en sûreté en cas de menace, et de lancer l’alerte au plus vite de façon sécurisée. La circulaire précise qu’il appartient aux écoles de mettre en œuvre les équipements requis, ce que font peu à peu les collectivités locales qui gèrent les maternelles et les écoles primaires.

Il s’agit pour ces établissements de disposer d’une liaison très rapide, établie de la façon la plus simple et la plus sûre entre n’importe quel endroit de l’école et le poste de police qui recevra le signalement urgent d’une menace intentionnelle dirigée contre des enfants et leurs éducateurs. 

Techniquement, une partie de la réponse à ces besoins se trouve du côté des réseaux radio professionnels. Ils ont en effet l’avantage d’être indépendants du réseau opéré, comme celui d’Orange ou de Bouygues, qui peut être brouillé ou neutralisé par les agresseurs d’une école.

« Cette solution sans fil de bout en bout présente l’intérêt d’alléger les travaux dans les écoles, et celui de pouvoir porter l’alerte jusque dans les salles de classes verrouillées de l’intérieur. »

Connectée à un réseau mobile professionnel de radiocommunications, la solution technologique VigiAlert a été conçue par Axians, la marque ICT de VINCI Energies, spécifiquement pour répondre au cahier des charges des PPMS concernant la communauté scolaire.

De Toulon à Belfort

C’est un sujet sur lequel avaient travaillé plusieurs communes du Var, notamment. La Métropole de Toulon souhaitait s’appuyer sur le réseau radio professionel qui équipe déjà la Police Municipale afin d’établir les liaisons avec les écoles. Pour répondre à cette demande, la société Sysoco (Axians Réseaux Mobiles Privés), qui avait déployé ce réseau, a conçu une solution d’alerte innovante.

Cette solution a d’abord été testée avec un « proof of concept » qui a convaincu les élus. Développée sous le nom VigiAlert, cette solution équipe pour l’instant la moitié des communes de la Métropole de Toulon, mais aussi la Mairie de Belfort et les écoles de plusieurs autres villes dont Périgueux, Hyères, Villard de Lans, Saint-Mandrier.

Le dispositif est composé d’une série de boîtiers installés dans les salles de classes, munis d’un simple bouton afin de déclencher l’alerte en cas d’intrusion ou de passage à l’acte malveillant. Une télécommande complète ces éléments fixes de façon à pouvoir lancer l’appel depuis n’importe quel endroit dans l’école.

Chacun des boîtiers est relié à un coffret central installé au sein de l’établissement scolaire, qui transmet l’alerte vers des hauts parleurs dans toute l’école et qui envoie en simultanée un signal d’urgence vers le poste de police municipale.

Deux réseaux sécurisés

D’un bout à l’autre de la solution, les liaisons de transmission sont sécurisées. Au sein de l’école, les différents éléments sont reliés par un réseau radio de courte portée locale de type LoRa (bande 800 MHz). Dans cette bulle tactique radio, tous les équipements de l’école dialoguent entre eux. Entre le coffret de transmission de l’école et le Poste de Police, un autre type de réseau est mis en œuvre via un lien radio longue distance de type DMR ou TETRA.

« Cette solution sans fil de bout en bout présente en autres choses l’intérêt d’alléger les travaux dans les écoles, et celui de pouvoir porter l’alerte jusque dans les salles de classes verrouillées de l’intérieur qui seront les lieux de confinement des élèves », souligne Christophe Blanc, expert VigiAlert chez Axians Réseaux Mobiles Privés.

L’intrication des deux technologies radio sécurisées et fiabilisées techniquement ainsi que les fréquences utilisées, garantissent la solidité d’une solution au fonctionnement bien particulier. Celui-ci doit être très simple à utiliser, sans formation ni mode d’emploi élaboré puisque les personnels qui encadrent les élèves changent d’une année sur l’autre et ne sont pas des techniciens. 

Maintenance sur mesure

Afin de prendre en compte ce contexte et garantir que la solution puisse répondre sans défaillance, VigiAlert intègre une maintenance sur mesure. La solution diagnostique d’elle-même les problèmes techniques et les notifie au service compétent. Des surveillances cycliques automatiques de tous les points sont intégrées à la solution. « Et si l’on n’a pas de retour d’état, ajoute Christophe Blanc, une alerte de défaut technique est déclenchée. »

Dans le même ordre d’idée, VigiAlert intègre un dispositif de secours d’énergie électrique pour anticiper un scénario de prise d’otages avec coupure de courant. Batteries de secours et piles assurent la continuité du système d’alerte.

Les écoles sont les premiers établissements concernés par VigiAlert, mais elles ne sont pas les seules. Le système d’alerte intrusion intéresse potentiellement tous les lieux qui reçoivent du public comme par exemple les musées, les bibliothèques, les bureaux d’accueil municipaux comme l’état-civil… Toulon est précurseur dans ce domaine puisque les bâtiments administratifs de la Métropole vont être équipés de la solution VigiAlert.

15/04/2021

En savoir plus :
https://www.axians.fr