Le déploiement de la fibre haut débit dans six écoles de la région de Cologne a été l’occasion pour VINCI Facilities d’installer des « tableaux intelligents » pour remplacer les tableaux noirs et la craie.

En Allemagne, non loin de Cologne, la ville de Bergneustadt a mis à profit le partenariat public-privé (PPP) signé pour 25 ans avec VINCI Facilities Solutions (VINCI Energies) pour doter plusieurs de ses sites scolaires d’un réseau numérique sur mesure.

« Les six établissements visés par le contrat ont vu toutes les classes connectées à l’Internet grande vitesse tout en bénéficiant d’un accès wifi depuis chaque lieu de la cité scolaire », indique Michael Kneppel de VINCI Facilities Allemagne. « La solution globale pilotée par VINCI Facilities Solutions, ajoute-t-il, a permis de remplacer les « vieux » tableaux noirs par des tableaux interactifs communiquant avec les écrans des élèves et ceux des professeurs. »

Trois chiffres donnent la mesure du projet : 2 100 m de fibre optique, 12 800 m de câble de cuivre et 282 doubles prises RJ45.

Le cadre contractuel du PPP a permis à la ville de ne pas passer par un appel d’offres européen, et, ce faisant, de choisir un interlocuteur unique pour l’ensemble du projet. En l’occurrence, VINCI Facilities qui, pour diriger tout le programme, a fait appel à Axians, autre marque de VINCI Energies. Celle-ci a établi le planning, un aspect du chantier particulièrement sensible, en accord avec la ville, et a réalisé toute l’installation des réseaux.

Coordination exigeante

La contrainte essentielle du projet a été de réaliser l’ensemble des travaux pendant les seules vacances scolaires, afin de ne pas perturber les cours. Outre les travaux sur le réseau, VINCI Facilities Solutions et Axians ont dû inclure dans ce planning serré les opérations de maintenance ordinaire ainsi que le nettoyage du chantier entre deux interventions. Au total, ce projet a nécessité d’assurer « une coordination des différents intervenants extrêmement exigeante », insiste Michael Kneppel.

D’un point de vue technique, la fibre optique a été déployée dans toutes les écoles où ont été installés un ensemble de points de distribution. Depuis ces boîtiers, des liaisons de cuivre CAT 7 viennent alimenter des prises RJ45 dans chaque classe. Parallèlement, des points d’accès Cisco ont été distribués afin d’« arroser » toutes les zones de l’école en wifi. Trois chiffres donnent la mesure de cette installation : 2 100 m de fibre optique, 12 800 m de câble de cuivre et 282 doubles prises RJ45.

Pour les élèves comme pour leurs professeurs, l’élément le plus spectaculaire de cette entrée de l’école dans l’ère du numérique a été la suppression de tous les tableaux noirs et l’abandon des chiffons et des craies. L’ardoise a été remplacée par 87 panneaux numériques interactifs.

Sur cet ActivPanel, le professeur peut désormais partager avec les élèves son écran d’ordinateur, et en retour, ceux-ci peuvent présenter leur travail. L’irruption de ces outils numériques dans les classes est de nature à accompagner la formation des élèves aux pratiques collaboratives via l’Internet. Des compétences émergentes qui se trouvent très sollicitées avec le télétravail et l’enseignement à distance contraints par la crise sanitaire.

15/06/2021