Pour répondre aux besoins opérationnels des transporteurs engagés dans la transition vers le tout électrique, Mobility, filiale de VINCI Energies, a intégré de nouvelles fonctionnalités dans sa plateforme de recharge « intelligente ».

Remplacer les bus à moteur thermique par des véhicules tout électrique, c’est l’un des axes majeurs de la transition énergétique dans les transports publics. Une transition qui se déroule à des rythmes différents selon les agglomérations. Ainsi, en France, Paris vise le renouvellement complet de son parc en 2025 quand d’autres métropoles sont plus parcimonieuses. Mais tous les transporteurs doivent intégrer cette nouvelle donne technologique dans leur organisation.

Cette évolution des infrastructures et des matériels passe par une démarche expérimentale, la fameuse approche « test and learn » qui caractérise la conduite de projets dans un domaine en cours de défrichage. C’est bien dans ce cadre que s’inscrivent les questions qui touchent aux batteries et à leur système de recharge.

Dans un premier temps, l’attention des opérateurs chargés de l’équipement des dépôts de bus s’est portée sur la planification des phases de recharge des véhicules et sur l’optimisation de la consommation électrique. Les outils dont ils se sont alors dotés ont été conçus pour répondre à ces objectifs.

Mais à l’usage, les transporteurs se sont rendu compte que la recharge intelligente (« smart charging ») focalisée sur la seule optimisation énergétique ne pouvait pas les aider à gérer la réalité du fonctionnement quotidien d’un dépôt confronté à des aléas comme le retard d’une arrivée de bus par rapport au planning, ou le dysfonctionnement d’une borne de recharge.

Dans ce dernier cas, par exemple, il n’y a pas de bascule automatique de l’opération de recharge sur une autre borne et le bus ne sera pas prêt pour son service sans l’intervention d’un opérateur.

Nouvelles fonctionnalités

C’est précisément pour répondre aux besoins opérationnels des transporteurs que Mobility, filiale de VINCI Energies spécialisée dans la conception, l’équipement, la gestion et la sécurisation des infrastructures de transport, a intégré de nouvelles fonctionnalités dans sa plateforme de « smart charging », Cway by Mobility.

« Cway by Mobility offre la souplesse requise pour tenir compte des aléas qui surgissent dans la vraie vie. »

Conçue pour aider les transporteurs à maîtriser leur processus d’exploitation, la solution de Mobility prend en compte les changements d’organisation qu’implique le remplacement d’une énergie (thermique) par une autre (électrique). Les phases de remplissage du réservoir avec du fioul ou d’une batterie par l’électricité ne sont en effet pas équivalentes.

« Un bus thermique, on fait le plein et on le gare, observe Mathieu Grenier, chef d’entreprise chez Mobility eBus. Pour un bus électrique, c’est différent, le processus de recharge est plus long (entre 5 et 8 h), le statut de la séquence de recharge n’est pas toujours visible simplement pour l’opérateur et des aléas techniques entraînant un arrêt de charge peuvent se produire. »

C’est pourquoi les transporteurs sont amenés à intégrer les temps de recharge dans les plannings d’exploitation tout en prenant en compte les imprévus qui peuvent modifier le processus de recharge. A cette fin, « Cway garantit une totale visibilité de l’exploitation, en permettant de visualiser en temps réel les informations sur l’équipement de recharge », poursuit-il.

Temps réel

En troisième lieu, la signalisation en temps réel des défauts techniques confère aux techniciens la possibilité d’agir rapidement sur les matériels, de façon manuelle si besoin, en redémarrant l’appareil de recharge, ou en choisissant de privilégier une recharge plutôt qu’une autre. En permettant d’intervenir en pratique pour corriger la planification théorique, « l’outil offre la souplesse requise pour tenir compte des aléas qui surgissent dans la vraie vie », souligne encore Mathieu Grenier.

Jusqu’à présent, en cas de problème sur un matériel, la charge s’interrompait, le véhicule n’était pas chargé et pour l’exploitant tout paraissait normal… « La plateforme Cway intègre une détection des comportements anormaux et en informe les techniciens qui peuvent alors agir sur les charges en cours et planifier les interventions nécessaires sur les matériels identifiés », détaille le chef d’entreprise.

Cette volonté de prendre en compte la réalité opérationnelle des exploitants se traduit aussi sur le terrain de la communication avec l’environnement technique des systèmes de recharge. Cway est ainsi capable de fonctionner avec des bus et des chargeurs différents, et sur des équipements qui ont pu évoluer et se superposer avec le temps. « Cette garantie d’interopérabilité est un réel atout pour l’exploitant, au même titre que l’adaptabilité de Cway aux autres outils de l’exploitant, comme le système d’aide de l’exploitation ou le logiciel de graphicage », conclut Mathieu Grenier. Quand l’intelligence de « la vraie vie » permet à l’humain de reprendre la main, quand il le faut.

15/04/2021