En Bretagne, Actemium va rénover la station d’interconnexion GRTgaz de Prinquiau (35), qui alimentera en gaz naturel une centrale innovante à Landivisiau (29), contribuant ainsi à la performance des outils de production d’électricité.

Les centrales thermiques à gaz, qui constituent l’une des sources de production de l’électricité en France (8 % de la production totale d’EDF fin 2018), bénéficient depuis quelques années d’une technologie innovante permettant de limiter les rejets polluants et d’augmenter le rendement de la production.

Classiquement, une centrale à gaz fonctionne sur un principe simple : la combustion de l’énergie fossile augmentant sa pression, les gaz brûlés vont faire tourner une turbine, elle-même couplée à un alternateur générant l’énergie électrique. Une fois turbinés, les gaz brûlés sont évacués dans l’atmosphère.

Pour limiter les effets polluants tout en augmentant les performances de la centrale, de nouvelles installations ont été conçues : les centrales à cycle combiné gaz, dites CCCG. Si celles-ci fonctionnent sur le même principe que les centrales à gaz à cycle simple, elles récupèrent cependant la chaleur des gaz brûlés pour créer de la vapeur, qui alimente à son tour un second ensemble turbine/alternateur générant une production électrique additionnelle.

Moins de CO2

Le rendement d’une telle centrale à cycle combiné est très intéressant puisqu’il peut dépasser les 60 %, contre 35 % pour une turbine à gaz seule. Au passage, la quantité de CO2 rejetée dans l’atmosphère est réduite dans une proportion qui, elle, peut atteindre 50 % d’émissions polluantes en moins pour la même quantité d’électricité fournie.

Plusieurs centrales à cycle combiné gaz ont déjà vu le jour dans l’Hexagone, notamment à Dunkerque et à Montoir-de-Bretagne. D’autres sont en cours de réalisation, comme celle de Landivisiau dans le Finistère. Cette future centrale à cycle combiné d’une puissance de 450 MW permettra de mieux répondre à la demande locale d’électricité tout en renforçant l’artère sud de la Bretagne.

Contrat clés en main à Prinquiau

Pour contribuer à son approvisionnement en gaz naturel, la société GRTgaz va rénover la station d’interconnexion de Prinquiau, en Loire-Atlantique, qui date de 1979. Un gazoduc entre les deux stations de Prinquiau et Landivisiau va être construit.

Actemium, la marque de VINCI Energies dédiée à la performance industrielle, est chargée des prestations d’électricité de cette rénovation, de la partie contrôle-commande et de l’instrumentation.

« Dans ce contrat clés en main, Actemium se charge de tout, des études de détail, des approvisionnements en matériel, de la préfabrication d’armoires électriques, de la réalisation sur site jusqu’à la mise en service prévue en juin 2021 », indique Constatin Batereau, d’Actemium Paris Energie & Environnement, entreprise en charge du management du projet. Les travaux sont réalisés en partenariat, par Actemium Saint-Nazaire.

Meilleur ajustement de la production

« Les travaux vont permettre d’améliorer le rendement énergétique et de réduire les émissions atmosphériques tout en sécurisant le système électrique. »

« La station d’interconnexion GRTgaz de Prinquiau n’était initialement pas prévue pour alimenter une centrale comme celle de Landivisiau, précise-t-il. L’ensemble de ces travaux, sur les deux sites, va permettre d’améliorer le rendement énergétique et de réduire les émissions atmosphériques tout en sécurisant le système électrique. »

De plus, la future centrale à cycle combiné gaz de Landivisiau va permettre de gérer beaucoup plus finement l’ajustement de la production d’électricité. Ce chantier répond à une demande de meilleure flexibilité et les centrales à cycle combiné gaz ont la particularité de démarrer très vite, de pouvoir être arrêtées puis redémarrées selon les besoins. Une souplesse que n’ont pas les centrales thermiques conventionnelles.

14/09/2020