Les nouvelles ambitions de la République d’Irlande en matière de production d’énergie solaire ouvrent un nouveau marché sur lequel VINCI Energies s’est d’emblée positionné. Omexom RE Solar et Omexom Ireland vont raccorder les premières centrales photovoltaïques au réseau. 

L’Irlande s’est donné un objectif ambitieux : atteindre 70% d’énergies renouvelables dans son mix électrique d’ici à 2030. Le pays compte en effet progressivement abandonner le charbon à partir de 2025. 

Ayant privilégié jusqu’alors l’éolien notamment onshore, la République d’Irlande a décidé de se tourner également vers le photovoltaïque avec à la clé toute une nouvelle industrie et une filière à créer. 

Pour ce faire, les autorités se sont dotées d’un vaste programme de soutien à l’électricité renouvelable : le RESS (Renewable Electricity Support Scheme). Disposant d’un budget de 12,5 milliards d’euros d’ici 2025, ce plan national a débuté au printemps 2020 par des enchères pour la construction des premières centrales solaires, en l’occurrence 63 projets d’une capacité totale de 767,32 GWh.  

Deux entreprises de VINCI Energies, Omexom RE Solar et Omexom Ireland, ont remporté trois de ces projets pour le client Neoen, développeur et opérateur français de projets solaires, associé à son homologue irlandais BNRG. Les trois projets, qui totalisent plus de 58MWp, sont situés dans les villes de Hilltown, Millvale et Hortland au nord, sud et ouest de Dublin. 

« Le pays étant sous confinement strict depuis le début de l’année, le lancement des travaux, initialement prévu en janvier 2021, a été reporté à avril pour une livraison désormais fin 2021 ou début 2022 », note Emmanuel Musy, chef de projet chez Omexom. 

« Il y a un gros enjeu en matière d’anticipation et d’échange entre l’opérateur et les entités d’Omexom pour faciliter au mieux cette première en Irlande » 

Omexom RE Solar est chargée des études, des achats et de la construction des centrales et Omexom Ireland du raccordement au réseau électrique irlandais. Pour ce faire, Omexom bénéfice d’une « relation de travail établie de longue date avec ESB (Electricity Supply Board, l’opérateur du fournisseur d’énergie du réseau de distribution irlandais) sur un certain nombre d’infrastructures électriques allant de 10 kV MV à 400 kV HV sur les réseaux de distribution et de transmission », souligne Ken Collins, project manager chez Omexom Ireland. « Cela nous permet de collaborer plus vite et ce, dès la conception des différents éléments du projet », ajoute-t-il. 

Complémentarité et agilité au cœur du projet 

La complémentarité des deux acteurs est primordiale pour relever un défi inédit dans le pays : raccorder les premières centrales photovoltaïques au réseau irlandais. Omexom Ireland assurera le génie civil pour permettre le raccordement entre les sous-stations des centrales photovoltaïques et le poste source d’ESB. « Il y a là un gros enjeu en matière d’anticipation et d’échange entre l’opérateur et nous pour faciliter au mieux cette première », explique Emmanuel Musy.  

Si au niveau technique, les projets ne nécessitent pas de relever de défis particuliers, en revanche, les entreprises de VINCI Energies ont dû faire preuve d’agilité. À commencer en matière de coordination entre leurs équipes. « Pour faciliter les échanges entre nous, une formation interculturelle a été mise en place en mars 2021 avec une journée consacrée aux membres d’Omexom RE Solar, une à ceux d’Omexom Ireland et une dernière commune aux deux équipes », explique Emmanuel Musy. 

Le chef de projet d’Omexom ajoute que la crise sanitaire a obligé l’équipe projet à faire preuve d’adaptabilité, tous les contacts s’étant fait à distance. « Sans compter que le report des chantiers a bousculé le planning avec tous les enjeux de reprogrammation des travaux et de modification des plans de charge que cela implique », souligne Emmanuel Musy. L’agilité, Omexom en a aussi fait la démonstration sur ces trois projets en organisant la sous-traitance d’une partie des études de sa filiale irlandaise à sa consœur tchèque pour des raisons de charge de travail. 

Cette synergie se concrétisera tout autant lors de la seconde phase du projet, à savoir celle relative aux contrats d’exploitation et de maintenance sur 20 ans des centrales, également décrochés par Omexom. La filiale irlandaise étant en l’espèce mandataire sur ce volet bénéficiera de l’accompagnement pendant trois ans de l’équipe de la marque Omexom basée en France pour monter en compétence en la matière. 

Un transfert de connaissances qui devrait être fort utile dans la perspective des appels d’offres réguliers prévus d’ici à 2025 sur le marché irlandais. « L’expérience acquise à travers ces projets nous distinguera de nos concurrents car nous serons la première entreprise d’Irlande à livrer des contrats EPC [ingénierie, approvisionnement et construction] complets à ce niveau, ce qui nous positionnera favorablement à l’avenir auprès des développeurs à grande échelle », estime Ken Collins. 

15/11/2021