Depuis 2013, Actemium travaille en partenariat avec Petróleo Brasileiro S.A. – Petrobras pour la maintenance de plusieurs plateformes offshore dans le bassin de Campos. Des opérations hautement complexes et qualitatives qui permettent d’accroître la durée de vie des unités maritimes et d’optimiser la production de pétrole.

Prévues pour extraire du pétrole et du gaz du fond de l’océan pendant vingt-cinq ans, et situées près de la côte brésilienne, les deux plateformes pétrolières P-55 et P-62 de la société nationale Petrobras pourront fonctionner dix années de plus, tout en augmentant leur production. Une performance industrielle, et le résultat de la politique mise en œuvre par l’entreprise brésilienne qui a misé sur la maintenance qualitative de ses installations afin d’en accroître le cycle de vie. Et ceci tout en optimisant ses capacités de production, évaluées à 180 000 barils équivalent pétrole par jour.

Les services exécutés sur les deux plateformes offshore sont une référence en matière de stratégie industrielle focalisée sur la performance de l’outil et la sécurité des équipes.

L’optimisation de la performance industrielle est possible grâce au partenariat avec Actemium (VINCI Energies), en charge depuis 2013 de la maintenance de plusieurs plateformes offshore, y compris les P-55 et P-62. Actemium est une référence de stratégie industrielle focalisée sur la performance de l’outil et la sécurité des équipes. L’enjeu est important quand on sait que l’industrie pétrolière représente 13 % du PIB du Brésil et que Petrobras, entreprise nationale, assure à elle seule 93 % de la production de brut et de gaz du pays.

A 100 km du littoral nord de Rio

Ancrées en pleine mer, dans le bassin de Campos à 100 km environ au large de Rio de Janeiro, les plateformes P-55 et P-62 sont exploitées dans les conditions extrêmes imposées par l’environnement marin agressif : corrosion, courants marins et vents forts. Elles vont chercher l’or noir dans un gisement pré-sel difficile à exploiter, ainsi nommé parce qu’il est situé dans la croûte terrestre, sous des couches de sel, à plus de 3 000 m de profondeur. Les gisements pré-sel représentent une réserve de pétrole et de gaz gigantesque, de l’ordre de 50 milliards de barils.

Sur ces usines flottantes bourrées de technologie que sont les plateformes offshore, les défaillances liées à une détérioration des équipements peuvent se traduire par des pertes d’exploitation importantes, mais aussi par des accidents potentiellement très sérieux en cas de fuite de gaz, notamment.

C’est précisément pour prévenir ces aléas et garantir l’intégrité des plateformes offshore que le Programme d’efficacité opérationnelle du bassin de Campos (Proef) a été créé par Petrobras. Les campagnes de maintenance confiées à Actemium s’inscrivent dans ce cadre. « Au cours des dernières années, note Samuel Ferreira, Business Unit Manager d’Actemium Óleo & Gás, l’augmentation de l’efficacité de la production a entraîné une augmentation de la production. » La maintenance est donc un sujet clé.

Une manutention d’excellence

Pour ses actions de maintenance préventive, qui visent à conserver les installations en parfait état de marche, Actemium procède au remplacement des tuyaux et des structures avant qu’ils n’arrivent en fin de cycle de vie, et effectue la revitalisation du revêtement de quelque 72 000 m2 de surfaces diverses. Lors d’une campagne de revitalisation, les équipes manipulent et assemblent plus de 560 tonnes de structures métalliques.

Pour exécuter un chantier d’une telle importance, au cours des arrêts de production, près de 300 collaborateurs sont mobilisés sur chaque plateforme. Pendant ces campagnes intenses de maintenance, deux « hôtels flottants » sont affrétés pour accueillir tout le personnel. Ces « flôtels », ou UMS pour unité de maintenance et de service, sont reliés à la plateforme par une passerelle. Ils n’offrent pas seulement le gîte et le couvert aux techniciens de maintenance. Ils comprennent aussi des magasins de fournitures mécaniques et électriques et des ateliers, des grues, des entrepôts, ainsi qu’une zone de peinture industrielle.

Les UMS sont particulièrement utiles dans les phases qui nécessitent des arrêts de production. Pendant quinze jours, pour limiter au maximum l’impact de ces arrêts, les équipes vont se succéder jour et nuit pour intervenir sur l’entretien des structures et équipements critiques. Les équipes embarquées au cours de ces campagnes sont réglées comme un système d’horlogerie afin de répondre aux contraintes de temps, d’excellence et de sécurité liées à l’environnement offshore.

Soutien sur la côte

Ces équipes d’intervention en pleine mer sont appuyées à terre par le site de Macaé/RJ, sur la côte, au nord-est de Rio de Janeiro, où Actemium fabrique les structures métalliques et les tuyaux sur mesure destinés aux plateformes. « Plus de 1 500 tonnes de structures et de tuyaux sont sorties de Macaé/RJ sans que nous ayons à enregistrer d’accident », indique le manager en soulignant l’importance de la sécurité pour Actemium, qui revendique « le meilleur indice obtenu dans ce domaine par les prestataires de services de Petrobras ». « La sécurité est la plus grande valeur de notre business unit », conclut-il. Quand l’efficacité industrielle rejoint la sécurité des équipes.

16/01/2020