Avec l’essor du travail en mobilité et à distance, les entreprises doivent proposer à leurs collaborateurs des connexions collaboratives optimales. C’est tout l’enjeu de la collaboration cognitive.

Disposer de façon dynamique et instantanée d’informations pertinentes au bon endroit et au bon moment dans le cadre de son travail n’est plus un Graal inatteignable. En associant l’intelligence artificielle, le cloud et la data, la collaboration cognitive permet aujourd’hui de concilier le meilleur des deux mondes : celui des nouvelles technologies et celui de la créativité humaine.

« Les gens devenant plus mobiles et travaillant donc plus souvent à distance, de nouveaux outils sont apparus pour leur permettre de rester connectés et de communiquer via divers canaux », explique Danny Cullens, Enterprise Architect, Business Consultant chez Axians, la marque experte en solutions digitales de VINCI Energies.

« Mais il restait à résoudre un problème : permettre à distance un travail d’équipe réellement collaboratif. C’est là qu’intervient la collaboration cognitive qui aide à trouver les bonnes informations et surtout les bonnes personnes », ajoute-t-il.

Supprimer les points de friction

La collaboration cognitive consiste à s’appuyer sur les nouvelles technologies pour offrir une meilleure expérience de travail en éliminant les points de friction et en facilitant la collecte d’information. Ce type d’intelligence relationnelle permet par exemple lors d’une réunion à distance d’accéder en direct à la biographie, l’historique de travail et la fonction de chacun de ses interlocuteurs grâce à une étiquette qui s’affiche à l’écran sous chacun d’entre eux.

« Parmi les autres avantages simples, il y a par exemple la possibilité d’être reconnue par reconnaissance faciale en entrant dans une salle de réunion que vous avez réservée et de débuter la rencontre par simple commande vocale. Un autre exemple : lorsque vous avez besoin d’une information spécifique liée à votre entreprise mais que vous ne savez pas qui a cette information ou que cette personne n’est pas disponible, vous pouvez, via des outils collaboratifs, soit y accéder directement soit demander aux collègues de cette personne de vous aider », détaille Danny Cullens.

L’expert Axians prédit qu’à terme l’IA arrivera à régler un problème avant même que vous l’ayez anticipé ! Déjà, certains outils collaboratifs peuvent indiquer à une personne qui travaille sur un projet si certaines parties ont déjà été effectuées par d’autres collaborateurs de l’entreprise.

Améliorer la productivité

« La collaboration cognitive permet à l’entreprise d’optimiser le travail de ses employés, de leur faire gagner du temps et ainsi de se concentrer sur les tâches à plus forte valeur ajoutée. Le travail est du coup plus cohérent et plus efficace dans les différents services », souligne Danny Cullens.

« La clé du succès de la collaboration ne réside pas dans les solutions proposées mais dans leur adoption par les salariés »

« La clé du succès de la collaboration ne réside pas dans les solutions proposées mais dans leur adoption par les salariés », prévient l’expert Axians. « Il est indispensable de faire comprendre aux utilisateurs ce que cela peut leur apporter, le fait par exemple de pouvoir travailler à distance tout en restant proches de leur famille assurant ainsi un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée », conclut-il.

15/10/2020